L’e-commerce en Europe

Si le secteur e-Commerce gagne du terrain dans tous les pays européens, il excelle davantage au Nord. Zoom sur les tendances e-Commerce en Europe.

L’EUROPE RATTRAPE SON RETARD

Malgré un contexte économique européen difficile, le secteur e-Commerce est résolument dynamique, et prend même de l’ampleur. En 2014, on estime que la croissance des ventes en ligne en Europe fut environ 10 fois plus élevée que la vente dans le commerce traditionnel.

UN MARCHÉ COMPÉTITIF, MAIS SENSÉ !

Le marché du e-commerce européen est certes compétitif! Mais, ce n’est pas pour autant qu’un petit site ne peut pas s’imposer et se démarquer face aux géants de l’e-Commerce.

En effet, à l’heure actuelle, de plus en plus de produits innovants se développent, pouvant être utilisés comme leviers de compétitivité. En outre, si un site est bien développé, qu’il offre du contenu attrayant et à valeur ajoutée, qu’il respecte les bonnes pratiques Web, qu’il pousse subtilement à la conversion et surtout qu’il s’internationalise… il a toutes ses chances de se démarquer.

 
 
ecommerce-web
Europe_flags

L’E-COMMERCE EN EUROPE : LES MARCHÉS NORD AU TOP

Les tendances et les préférences e-Commerce sont le reflet des habitudes de chaque coutume culturelle. Rien de surprenant donc, à ce que les sites en vogue diffèrent d’un pays à l’autre.

Les statistiques montrent que, dans l’ensemble, les pays scandinaves (Danemark, Suède, Finlande, Norvège et Islande) se positionnent dans le top 10 des pays au top du secteur e-Commerce. On y retrouve également les Royaume-Unis, l’Allemagne et la France. Le contraste entre ces pays et les autres semble fortement marqué. La raison ? Les européens du nord useraient davantage des pratiques internet (et donc de l’e-Commerce). Un constat qui se tient !

(Source : Eurostat)

 

L’INTERNASIONALISATION, AU SERVICE DU E-COMMERCE

Les distributeurs européens peuvent être confrontés à des barrières linguistiques, et culturelles, qui les empêcheront de répondre pleinement aux attentes de leurs clients potentiels. Aujourd’hui, pour affirmer sa présence digitale en Europe et être trouvé par des clients potentiels, une entreprise doit non seulement être active sur les réseaux sociaux, blogs et sites web, proposer des vidéos et un contenu à valeur ajoutée…
Mais elle doit surtout disposer d’un site internet multilingue pour ouvrir ses portes au monde européen !