Traduire, c’est écrire !

Traduire sous entend de réécrire le message en l’adaptant à la culture cible. Une connaissance de la culture source et de destination s’impose donc !

 

Traduction et Localisation

La « localisation » est le processus de traduction qui s’attache plutôt aux idées. Son but est de faire concorder le contenu avec la culture de la langue cible. La traduction mot à mot est depuis longtemps obsolète. Les jeux de mots ou expressions de langage dissimulent l’effet de traduction au lecteur et lui donnent l’impression que l’auteur lui parle.

Mêmes règles que l’écriture

La traduction (ou localisation) répond aux mêmes règles que l’écriture. L’objectif principal est de délivrer un message, dans un style clair et concis.
Il arrive parfois que des auteurs reconnus s’adonnent à l’exercice, comme Anna Gavalda qui a traduit le livre « Stoner » de John Williams. Elle confie que traduire, « c’est vivre dans la tête et le corps » de son auteur. Il faut donc pouvoir essayer de se mettre dans la peau de l’auteur initial pour comprendre le message et ensuite pouvoir le restituer le plus fidèlement possible.

S’adapter au support

Tout comme l’écriture encore une fois, la traduction doit s’adapter au support utilisé. Si le texte est destiné au web, il doit tenir compte des règles propres au médium, comme déliver un texte optimisé pour le référencement par exemple.

La traduction est donc un vrai exercice d’écriture devant intégrer les contraintes de l’un et de l’autre.

ecrire-est-traduire
Consultez notre offre de services en traduction localisée et rédaction web optimisée SEO.